Mot du Maire

Chères Seurroises, chers Seurrois,

C’est la dernière ligne droite de notre mandat municipal.L’année 2019, c’est certain, passera à vive allure.En effet, les élus seront bien occupés à suivre les différents chantiers mais également à s’investir dans les nombreuses manifestations estivales qui sont d’ores et déjà programmées.

Affaires scolaires : une baisse d’effectifs importante
En 2014, le pôle scolaire de Seurre composé de4 écoles comptait 408 enfants. Quatre ans plus tard,à la rentrée de septembre 2018, 328 élèves étaient comptabilisés (112 à l’école élémentaire Cité Verte,106 à l’école élémentaire du Jacquemart, 57 à l’école maternelle du Centre et 53 à la maternelle Cité Verte). Depuis 2014, une classe a été fermée à l’école maternelle Cité Verte et pour la rentrée 2018, c’est 3 classes qui étaient menacées de fermeture. L’école du Jacquemart a d’ailleurs subi la fermeture d’une classe mais comme les effectifs réels étaient supérieurs à nos prévisions, un moyen humain supplémentaire nous a été accordé. A ce jour, il y a environ 22 élèves par classe, ce qui permet un bon enseignement. Mais nous devons être vigilants car le risque de fermeture plane toujours au-dessus de nos têtes.
Malgré cela, la commune de Seurre et les communes du pôle scolaire ont souhaité maintenir leurs investissements dans les écoles afin qu’élèves et enseignants gardent de bonnes conditions de travail.Deux nouveaux tableaux numériques ainsi que des ordinateurs et imprimantes ont été achetés et installés en novembre pour la somme d’environ 10 000€. Ces nouveaux équipements deviennent indispensables. D’autres tableaux seront changés prochainement dans plusieurs classes. Nous ferons une commande groupée afin de réduire le coût.

Centre Culturel des Ursulines : au point mort !

Suite à l’achat de l’ex-terrain Doras, un nouveau parking a été créé et nous terminons les travaux dans le bâtiment attenant afin de loger notre Société Musicale. En effet, les négociations sont toujours en cours suite à l’effondrement du plafond aux Ursulines. Le protocole d’accord n’a toujours pas été signé et il est toujours en étude suite à l’obligation par les Bâtiments de France de changer les bois à l’identique même si ceux-ci sont cachés par un plafond coupe-feu. Le montant s’est d’ailleurs considérablement alourdi. Si une partie sera prise en charge par les assureurs, l’usure des arbalétriers dans d’autres endroits du bâtiment sera complètement à charge de la commune.
Il conviendra, et cela ne fait plus aucun doute maintenant, de reprendre toute la charpente et d’aller chercher des subventions afin de diminuer le coût qui restera à charge pour la commune.

 

 

Les grands travaux ont tous débuté.
Après la belle réalisation du quai à gradins, les autres grands projets se poursuivent. La rue de la République voit en ce moment ses réseaux complètement rénovés. L’appel d’offre est lancé sur la réfection de la voirie, le pavage et tous les accessoires qui s’y rapportent. Ces longs travaux transformeront complètement notre centre-ville. Le projet définitif a été présenté en réunion publique le 03 décembre. Il faudra s’armer de patience car ces travaux s’étaleront jusqu’à fin juin 2019. La municipalité et les entreprises essaieront de réduire au minimum la gêne occasionnée. De son côté, après bien des changements dans le projet suite aux études de sol et aux études techniques, les travaux de rénovation de la salle Marcel Pillet sont cette fois bien lancés.
Ils seront également très longs mais indispensables. Ce nouveau projet couplé à la destruction de l’ancienne usine TPC va considérablement changer le paysage de la route de Franche Comté. Il était temps !
Ces grands travaux demandent un financement important. Nous avons travaillé à la recherche de subventions auprès de tous les partenaires institutionnels. Grâce à leur aide, nous pouvons avancer et surtout financer notre reste à charge sans alourdir vos impôts.
La maîtrise de nos dépenses depuis le début du mandat nous a permis de baisser significativement notre endettement et nous permet maintenant de contracter un nouvel emprunt nécessaire pour réaliser ces travaux, tout en gardant encore quelques marges de manoeuvre. Il faudra cependant maintenir notre vigilance car la baisse des dotations en 5 ans de près de 300 000€ impute fortement notre section de fonctionnement.

Une ville qui investit est une ville qui vit, alors gardons le Cap !

Mes chers concitoyens, cette année se terminera par notre fête des illuminations et son feu d’artifices. Si le ciel ne nous tombe pas sur la tête comme en 2017, nul doute que ce sera une réussite.


Vous pouvez déjà inscrire dans votre agenda la traditionnelle cérémonie des voeux du Maire qui se déroulera le samedi 12 janvier à 18h30 à la salle des fêtes. Je vous invite tous à venir partager le verre de l’amitié. Ce sera pour nous, l’occasion de vous dresser le bilan de l’année 2018 et de vous annoncer nos projets pour la fin du mandat.


Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et vous présente avec un peu d’avance, tous mes meilleurs voeux pour 2019.

Le Maire, Alain Becquet