Mot du Maire

Chères Seurroises, chers Seurrois,

Après un hiver particulièrement humide, le printemps est enfin arrivé. Rappelons que ce début 2018 restera marqué par la plus haute crue survenue depuis celle de 2001. 

Ce mois de mars est le moment de construire notre budget 2018. Le résultat de l’exercice 2017 s’élève à + 331 265€. La section de fonctionnement (+ 378 327 €) présente cette année le deuxième meilleur résultat depuis le début de notre mandat. Un résultat encourageant compte tenu de la baisse des dotations de 300 000€ depuis 2014 mais qui reste cependant fragile. Le résultat réel de clôture de l’exercice 2017, en enlevant les travaux déjà engagés et les recettes correspondantes qui interviendront sur 2018 s’élève à + 162 662€. Il faut noter que grâce à une gestion rigoureuse, aucun emprunt nouveau n’a été effectué depuis 3 ans, ce qui a permis de diminuer la dette. Nous pourrons donc contracter un nouveau prêt lorsque nous lancerons les chantiers de la rue de la République et de la salle Marcel Pillet.

Les quais en gradins : un très beau résultat ...
Ce chantier débuté en juillet 2017 marque la première grande étape de la transformation de la Ville de Seurre. Je rappelle qu’il était sous maîtrise d’ouvrage de la Communauté de Communes Rives de Saône. La Ville de Seurre a également délégué à Rives de Saône sa partie travaux (trottoirs, traitement des eaux pluviales, éclairage public, fleurissement) afin de faire des économies d’échelles et de favoriser la mutualisation. Le coût total brut de ces travaux s’élève à 1 522 375€HT répartis comme suit 1 324 657€ pour Rives de Saône et 197 717€ pour la commune de Seurre. Notons que ce projet est financé par les partenaires institutionnels à près de 80%.

… mais un coup dur pour la Ville !
En effet, nous apprenions en ce début du mois de mars, que les fonds Européens ne subventionneraient que la maîtrise d’ouvrage principal donc Rives de Saône et plus la maîtrise déléguée. Ce qui fait que Seurre ne touchera pas la subvention escomptée par l’Europe. Le coût net pour Seurre, subventions déduites, qui devait être de 48 444€ passe donc à 78 863 €, soit une augmentation d’environ 30 000€. Alors qu’on nous ressasse en permanence de mutualiser nos services et

 

nos travaux afin de réaliser des économies, on voit là, l’incohérence de certaines politiques publiques ! Mais restons cependant positifs et inaugurons comme il se doit ce magnifique ouvrage. Rives de Saône et la Ville de Seurre ont souhaité faire de cette inauguration une vraie fête populaire. Vous êtes donc tous invités à y participer le samedi 12 mai prochain.

T.P.C : la fin d’une histoire
Depuis sa fermeture en 2002, cette usine était devenue une friche industrielle. La Communauté de Communes a revendu en 2017 la partie qu’elle détenait au propriétaire du reste de l’usine avec l’obligation de démolir. J’étais d’ailleurs intervenu auparavant, auprès des 2 parties, afin qu’elles détruisent ce bâtiment devenu dangereux, inesthétique et dommageable pour l’image de la Commune. L’accord ayant été trouvé, je me réjouis du respect de l’engagement de la propriétaire. Maintenant, il convient de travailler ensemble afin d’imaginer un avenir à ce lieu chargé d’histoire pour bon nombre de Seurroises et Seurrois.

Achat du terrain de l’ancienne entreprise Doras
Dans sa séance du 1er février 2018, le Conseil Municipal a validé à l’unanimité l’achat du terrain de cette entreprise située Faubourg Saint-Michel. En effet, dans le cadre de l’étude centre-bourg, cet endroit a été défini comme stratégique. Plusieurs réflexions sur son devenir ont été menées, comme la création d’un bâtiment résidentiel d’un étage ou la création d’un parking. Le manque de places de stationnement sur le Quinconce suite à la création du pôle paramédical et l’agrandissement du cabinet médical, la sécurisation du collège ainsi que prochainement la réfection totale de la rue de la république sont autant d’éléments qui nous ont incités à acheter ce terrain. Une négociation a donc eu lieu et nous avons proposé pour les 2003m² la somme de 60 000€. L’acte d’achat est en ce moment en cours chez le notaire. Un parking sera aménagé dans un premier temps avant d’avoir une réflexion d’ensemble sur le devenir de ce site.

Mes chers concitoyens, je ne serai pas plus long, mais il me semblait important de vous relater ces quelques faits qui démontrent que la transformation de la ville a bel et bien commencé.


Le Maire, Alain Becquet